Scream For Me Graspop !!! - Graspop Metal Meeting 2008 Pt. III

Publié le par A.M.E

Buz, A.M.E et Styka: Brothers of Metal !
~ Photo prise par Sylvie ~


Dimanche 29 juin. 11h30. Ai-je dormi ? J'étais frigorifié une bonne partie de la nuit. Rien que sortir le petit doigt du sac de couchage le gelait instantanément. Buz également a passé une mauvaise nuit. Ca tombe mal car non seulement il nous reste une journée à assurer, mais il nous faut également partir dès la fin du set d'Iron Maiden si nous voulons rentrer chez nous en évitant les heures de pointe, ce qui nous demande de rester éveillés plus de vingt heures d'affilée...

Dans l'immédiat, après une rapide toilette dans l'écurie pour metalheads, nous décidons de ranger toutes nos affaires dans la voiture, tente incluse, afin d'être tranquilles pour le restant de la journée. Ceci-fait, nous retrouvons Guy et Sylvie sur le parking, qui eux ont passé une bonne nuit dans leur voiture, et qui nous proposent un petit verre de vin blanc contenu dans un sac étanche qui me fait penser à une poche d'urines comme dans les maisons de retraite. Buz, qui tient à avoir les idées claires et se refuse à boire une seule goutte d'alcool de la journée, accepte sans broncher après qu'on ait bu une bouteille de bière chacun une fois que nous avions stocké nos affaires dans sa voiture.

Nous papotons de nouveau metal avec Guy, Sylvie nous montre quelques photos qu'elle a prises de KISS la veille, puis le couple nous conseille d'aller voir Apocalyptica qui doit se produire sur la Main Stage à 14h15. Niveau spectacle, il paraîtrait que le groupe assure. Nous prenons congé après une photo-souvenir de notre rencontre et nous nous rendons sur le site du Graspop pour cette dernière journée qui sera au final la moins chargée que nous ayions connue durant ce séjour.

14h15; APOCALYPTICA se produit sur la Main Stage... et on n'accroche pas du tout. Pas vraiment de spectacle: juste un backdrop et des violoncelles. Sommes-nous tombés sur un mauvais jour ? Guy se serait-il basé sur le show du groupe à l'Eurovision 2007 qui était plutôt réussi ? Niveau compos, rien de bien transcendant. Je ne sais même plus si le groupe a joué ces reprises de Metallica qui l'ont rendu célèbre. Niveau ambiance, les premiers rangs ont l'air de prendre du plaisir. Bref, tout ceci se termine sur la terrasse du bar où nous mangeons des choses grasses et où nous prenons une nouvelle bière, avec la musique du groupe en toile de fond.

15h10, c'est l'heure à laquelle se produit SOILWORK au Marquee I. Un chapiteau dont la capacité à accueillir du public me paraît plus adaptée pour les Suédois qui s'étaient produits dans un Marquee II bien rempli deux ans auparavant. Malheureusement, si la salle paraît bondée, force est de constater qu'elle n'est pas archi-pleine, beaucoup d'espace se trouvant entre plusieurs rangs désordonnés de festivaliers, ce qui nous permet d'évoluer facilement à quelques mètres de la scène. Les chansons se succèdent: "As We Speak", "Bastard Chain", "As the Sleeper Awakes", "Stabbing the Drama"... Le groupe clôt son set après 45 petites minutes par un "Nerve" assez brouillon, j'ai mis un certain temps à reconnaître le titre. Le concert fut sympathique, Strid ayant une fois de plus bien assuré au micro, j'ai bien participé, mais je n'ai pas retrouvé cette folle intensité qui régnait voilà deux ans, avec un public littéralement incontrôlable et des musiciens beaucoup plus fous, ce set-ci manquant clairement de la furie d'alors. Ce fut un moment sympathique tout de même, mais je repars avec l'amère impression que Soilwork a trouvé ses limites et n'évoluera plus jamais en terme de style et de succès dorénavant. Triste quand on sait à quel point j'ai pu aduler ce groupe par le passé...

Soilwork, la stagnation ?
~ Photo prise par Buz ~

Peu de groupes nous intéressent cet après-midi, le prochain étant In Flames, pas annoncé avant quatre bonnes heures... C'est l'occasion d'aller boire une bière. Du bar, nous voyons se produire BULLET FOR MY VALENTINE sur la Main Stage. Du metalcore sans grand intérêt. Le groupe joue mais ne transmet rien. Nous choisissons ensuite d'aller buller à quelques mètres à gauche de la Main Stage. Nous y suivons l'intégralité du concert d'AVENGED SEVENFOLD. Encore du metalcore, encore un concert fadasse qui me fera toutefois lever la tête lorsque j'entendrais les premières notes du "Walk" de... Pantera ! Souvenirs souvenirs. Je me rappelle d'un coup avoir vu ce groupe il y a deux ans sur ce même site et il avait déjà repris ce titre, sûrement pour attirer un tant soit peu peu l'attention... parce que c'était tout aussi mauvais.

Dès leur concert terminé, nous nous précipitons dans la fosse afin d'être le mieux placés possible pour le concert d'In Flames prévu dans une heure. Je dis à Buz qu'il est possible d'arriver aux premiers rangs. Nous y serons presque, je pouvais toucher la barrière, mais les fans déjà présents s'y cramponnent fermement, empêchant quiconque de s'y appuyer. Du coup, nous optons pour une place qui se trouve bien au cinquième rang tout de même. Nous patientons alors une heure durant...

19h40: IN FLAMES va débarquer. Un détail rigolo nous saute aux yeux, à Buz et à moi: le batteur est déjà derrière ses fûts et s'apprête à battre les premières mesures... mais personne ne semble s'en rendre compte. Celui-ci semble même regarder le public l'air de dire: "hé ho ! Les copains ! J'suis là, hein !". Un instant qui dure une petite poignée de secondes car à peine les premières notes jouées... c'est la folie furieuse dans la fosse !!! Un circle-pit se forme d'entrée de jeu sur le côté et nous sommes littéralement compressés les uns sur les autres dès le départ, ne pouvant plus bouger. L'atmosphère devenant vite insoutenable, nous choisissons de reculer de la scène et finissons par nous placer à un honnête dizième rang.

Des festivaliers venant de l'arrière bousculent tout le monde histoire de participer au chaos qui s'est instauré dans les tout-premiers rangs. Ca fighte sévère, une jeune fille se prend même involontairement un poing dans la figure en tournant la tête, une chaussure vole, ça slamme dans tous les sens (alors que c'est interdit), de gros nuages de poussière se forment et pénètrent dans nos narines mais surtout, ça déménage sévère sur scène !

Contrairement à il y a deux ans où, dans une ambiance similaire, j'avais vu un In Flames en pilotage automatique, sûrement fatigué, cette fois-ci, je sens un groupe concentré, à fond dans son sujet. Les hits se succèdent, pêle-mêle: "Cloud Connected", "Trigger", "Take This Life", "Only for the Weak", "The Quiet Place", la magnifique "Come Clarity", bien plus émouvante aujourd'hui qu'il y a deux ans, et même un "Alias" extrait du dernier album qui m'a donné furieusement envie de m'y repencher (en vain malheureusement), tant l'interprétation prenait aux tripes. Pendant tout le concert, Anders Fridén fera preuve de beaucoup d'humour en restant d'un flegme à toute épreuve, limite blasé mais toujours souriant. Le moment que j'ai préféré: celui où il fait hurler successivement des franges choisies du public juste en les pointant du doigt, sans même bouger la main, là où les frontmen des autres groupes font des gestes beaucoup plus francs, amenant le public à crier à pleins poumons comme le fait Bruce Dickinson par exemple. Le sourire en coin, Fridén dira: "je pourrais faire ça toute la journée". Marrant !

Buz, le nez qui pique, commence à en avoir marre de tous ces pogotteux et je me revois, il y a deux ans, quand je pestais contre ces maudits fouteurs de merde. Etonnamment, j'aime beaucoup l'ambiance de ce concert. J'ai de la poussière plein les narines, on est souvent bousculés, mais ça ne me pose cette fois aucun problème et je me sens bien au sein de toute cette furie quasi-incontrôlée.

Le groupe clôturera 1h10 de concert avec le superbe "My Sweet Shadow", moins convaincant que sur album mais qu'importe, le set fut intense et j'ai passé un excellent moment.

In Flames avant...

In Flames pendant: un filtre devant l'objectif ? Non, juste la poussière qui s'élevait de la fosse !
~ Photo prise par Buz ~

Nous choisissons de rester à notre emplacement avant que ne débute le concert d'Iron Maiden, ultime étape de ce séjour de warriors. J'ai déjà vu Maiden une fois à Paris Bercy, en 2006, à l'occasion de leur tournée promotionnelle du dernier album en date, A Matter of Life and Death. Un concert assez spécial puisque le groupe avait choisi d'interpréter l'intégrailté de son dernier opus et de jouer cinq-six classiques pour clôturer son show. A l'époque, j'avais été impressionné par la différence d'accueil réservé par le public entre les titres du dernier album et les classiques. Deux mondes. Cette fois, le concert que nous allons voir s'inscrit dans le cadre du Somewhere Back in Time Tour, une tournée consacrée aux sept premiers albums de la Vierge de Fer, les meilleurs, bourrés de classiques à reprendre en choeur et que je connais quasiment par coeur.

22h00: IRON MAIDEN investit la Main Stage. L'introduction "Churchill"s Speech" passée, c'est "Aces High" qui déboule à 100 à l'heure sous les acclamations vivaces d'un public chaud-bouillant qui le restera jusqu'à la fin. Est-il besoin de décrire ce concert qui n'est autre qu'une succession de moments forts, de chansons qui ont fait leurs preuves et dont tout le public reprend les paroles mot pour mot ? Ce concert n'est autre qu'un best-of visuel. Les titres pêle-mêle: "The Number of the Beast", "Run to the Hills", "Hallowed Be Thy Name", "2 Minutes to Midnight", "Can I Play with Madness", "The Clairvoyant", "The Trooper", "Heaven Can Wait", "Fear of the Dark" qui n'avait rien à foutre là puisque s'inscrivant en dehors de la période concernée par cette tournée mais on s'en fout, "Iron Maiden" qui voit un Eddie géant momifié avancer du fond de la scène. Tout ça pour les titres les plus régulièrement joués sur les tournées précédentes. Parmi les titres de derrière les fagots qui ont été interprétés voilà des lustres: "Powerslave", "Rime of the Ancient Mariner", qui prend vraiment toute sa dimension en live, "Moonchild", "Wasted Years" et le magnifique "Revelations", que Bruce présente comme un titre n'ayant pas été joué depuis 25 ans. Très sincèrement, j'en doute. Mais qu'importe ! Le groupe est au top du top, Bruce chante terriblement bien et se révèle toujours aussi dynamique et communicatif ("Scream for me Graspop !!!"), le groupe suit sans fausse note, les deux heures passent à vitesse grand V tant nous nageons en plein bonheur tout-du-long.

Durant le concert, un fan assez imposant rejette vigoureusement tous ceux qui le bousculent pour se glisser dans les premiers rangs. A un moment, un fan visiblement imbibé d'alcool et malheureusement pour lui chétif s'étale de tout son long à côté de moi suite à un slam hasardeux; il se fera proprement éjecter vers l'arrière (il agaçait son monde, il faut le reconnaître) par le gros fan qui, c'est sûr, est venu spécialement pour SON groupe, comme en témoigne son expression tétanisée à la fin de certaines chansons, où il se prend la tête dans les mains, ses yeux fous rivés sur la scène, ce qui ne nous empêchera pas de nous livrer à un petit concours de chant par moments.

Que dire de plus sur ce concert ? La fusion entre le groupe et le public était réelle, le groupe a confirmé qu'il était définitivement un des plus (le plus ?) fédérateurs du petit monde du metal, le concert fut tout simplement magique. What else ? Maiden est grand. Maiden est beau. Vive Maiden !

Le backdrop reprend le thème de l'affiche de la tournée.
~ Photo prise par Buz ~

"Rime of the Ancient Mariner" sur scène: envoûtant.

Le sarcophage à l'effigie d'Eddie le "Powerslave"...

...s'ouvre pour révéler un Eddie momifié.

Dave Murray en train d'en découdre avec Eddie période Somewhere in Time.

Et c'est ainsi que se termine l'édition 2008 du Graspop Metal Meeting. Quoique, pas tout-à-fait. Au moment où nous passons devant le Metal Dome pour rejoindre la sortie, nous entendons une musique bien familière émaner du chapiteau: "mais bien sûr ! C'est Boneshaker !!!". Hé non, nous avons affaire à ACTION IN DC, un groupe de reprises d'AC/DC qui interprète au même moment le "Sin After Sin" des Australiens, ce qui n'est vraiment pas sans nous rappeler la version de la bande à LaHuche.

Nous quittons le festival avec un mal de pieds terrible mais nous parvenons bon gré mal gré à l'emplacement où nous attend notre fidèle monture d'acier. Nous nous posons quelques minutes, dans le silence, après tout ce déluge de décibels salvateurs, puis nous démarrons. Il nous faudra une heure pour quitter le camping, des heures et des heures de route pour quitter ce pays toujours aussi mal indiqué, mais comme il abrite un des tout meilleurs festivals de metal de la planète, nous décidons de ne pas le mettre à feu et à sang. Peu avant Paris, Buz me laisse le volant... pour deux heures d'embouteillages dans la capitale à 7h00 du matin ! "Freine !!!", "Tourne !!!". Buz ou comment entretenir votre stress en quelques intonations bien senties. Nous revenons à Tours vers 11h30 et je quitte mon ami non sans avoir pris soin auparavant de lui laisser un souvenir viril de ma part dans ses toilettes qui verront les ravages occasionnés par trois jours de malbouffe. Je rentre chez moi puis continue de veiller jusqu'à 19h30 où je m'écroule de fatigue après 32 nouvelles heures consécutives sans sommeil.

Putain de festival de merde !
Mais vivement l'année prochaine qu'on remette ça !!!








~ FIN ~
Photos: Buz & A.M.E
Merci à Guy et à Sylvie pour leur gentillesse
et à Buz pour son hospitalité et ses photos :)




P.S: J'allais oublier ! Vous savez, le fameux "Tèmèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè !!!!!" que nous entendions de part et d'autre du camping, je n'ai appris qu'à mon retour qu'il s'agissait en fait d'un personnage de la série animée Southpark répondant au doux nom de... Timmy ! Hé oui. C'est un petit garçon handicapé qui ne sait dire que son nom. Du coup, prononcé à l'anglaise, ça donne "Tèmèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè !!!!!". C'est fou, non ?




Pt. I - Pt. II-1 - Pt. II-2 - Pt. III

Publié dans Concerts & Festivals

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bonjour! J'étais également au GMM 2008 et n'en sors malheureusement qu'avec des images pleins la tête, car dépourvue d'appareil photo, je me demandais donc s'il était possible d'obtenir des photos d'in Flames (concert mémorable et plaisir visiblement partagé) et de Kiss? Ne voulant pas "voler" les photos qui illustrent ton excellent compte rendu, je te transmets mon mail : In_sorte_diabolo@hotmail.fr, encore bravo pour ce résumé! Peut être à l'année prochaine!
Répondre
A
<br /> Salut Leslie,<br /> <br /> Merci pour les compliments. Je t'ai envoyé les photos :)<br /> <br /> <br />
M
jéééééémmmmmmmmmééééé ton reportage de folie. Merci à toi, c'est délirant !
Répondre
A
<br /> C'est Tèmèèèèèèèèèèè, mon Papy. Gemey, c'est encore autre chose :D<br /> <br /> <br />
M
Bien sympathique CR, avec beaucoup d'humour (bonne résolution de Buzz et le souvenir viril) mon bien fait marré.
Répondre
A
<br /> Cool ! Merci Nono ;)<br /> <br /> <br />
A
Tiens ,toi aussi overblog a defoncé ta CSS :/Toujours aussi sympa sinon, et un bon boulot.Maiden ca devait etre enorme, comme d'hab.Par contre, j'me demande pourquoi zetes aller voir des merdes comme "bullet for myvalentine" ou "avenged sevenfold"
Répondre
A
<br /> Pff oui, j'ai pu remettre mon blog en état mais ma page d'administration est toute moche... J'espère que ça va s'arranger :/ Concernant les groupes moisis dont tu<br /> parles, on les a vus avant tout pour patienter. On a bullé en attendant la suite quoi. Par défaut, ben on regardait. De toute façon, les groupes présents sous les chapiteaux n'étaient pas plus<br /> intéressants, donc fallait bien patienter là où on était le mieux installés, c'est-à-dire pas loin de la Main Stage où ces groupes se produisaient ;)<br /> <br /> <br />
B
trop bon le CR , ça fait bientôt une semaine ça passe trop vite ,vivement l'année prochaine qu'on mette une suite a toute cette histoire ;)
Répondre
A
<br /> Thanx Buz ! Et merci à toi pour m'avoir laissé mettre certains de tes clichés qui étaient vraiment très réussis (j'adore celle de Maiden où l'éclair semble frapper la<br /> canette du fan aux bras levés) ;)<br /> <br /> <br />