Citrouille Juteuse

Publié le par A.M.E

Image Hosted by ImageShack.us
HELLOWEEN
Live on 3 Continents
2007


En 1988, Helloween était au faîte de sa gloire. Après trois albums référentiels, Walls of Jericho et le dyptique Keeper of the Seven Keys, on prévoyait à l'inventeur du speed metal mélodique (qui désigne un heavy metal accéléré mais qui a su conserver toutes ses mélodies) une destinée glorieuse, à l'image de ses aînés d'Iron Maiden.

Sauf que les choses ne se sont pas passées comme prévu au sein des citrouilles. Les divergences d'ego étaient telles que son propre fondateur Kai Hansen claqua la porte du cabanon pour s'en aller fonder Gamma Ray, ce qui laissa tout loisir au chanteur Mickael Kiske de défigurer le groupe avec des délires popisants sur les aberrants Pink Bubbles Go Ape et surtout Chameleon en 1993. Le groupe perdit tous ses fans et fut laissé exsangue dans son potager désormais incultivable.

Puis il revint une année plus tard avec un nouveau chanteur et un album qui allait le remettre dans le droit sillon: Master of the Rings et sa pochette aux sept bagues qui témoignaient d'une volonté de revenir aux sources.

Les années passent et malgré de bons albums, le groupe ne parvient pas à se détacher de la masse qu'il a pourtant engendrée et qui n'en finit plus de pousser ! C'est alors qu'en 2005 est annoncé l'inespéré: un troisième Keeper of the Seven Keys serait en préparation; soit dix-sept ans après le deuxième volet et autant de temps à infirmer les rumeurs. Opportunisme ? Peut-être. Fumisterie ? NON ! Car les Allemands ne sont pas fous et mettent toutes les chances de leur côté: Keeper of the Seven Keys - The Legacy voit donc le jour le 31 octobre 2005 et s'avère être un excellent cru (comme ses précédents albums, finalement) qui aura cette fois l'opportunité d'être écouté par un plus grand nombre. L'album est presque logiquement un vif succès et le groupe choisit aujourd'hui d'enfoncer le clou en proposant ce DVD live, enregistré l 25 mars 2006 à Sao Paulo, au Brésil, terre fertile en metalheads de toute herbe.

Le box est composé de deux DVD et de deux CD (qui contiennent le concert de Sao Paulo amputé des soli de batterie et de guitare présents sur le premier DVD). N'y allons pas par quatre chemins: que vous soyez fan, passé, récent ou amateur, vous vous devez de posséder ce magnifique témoignage live qui s'attarde principalement sur la dorénavant trilogie des Keeper: pas moins de neuf titres sur les treize présentés ici sont en effet extraits de ces albums, sans compter les deux titres proposés en bonus sur le second DVD.

Si l'image est très correcte mais aurait pu être meilleure encore, le son est quant à lui absolument parfait ! Les instruments ressortent tous très bien et le public a été mis très en avant, rendant le bonheur des fans encore plus communicatif, le tout sans que la musique et le bruit de la foule ne se gênent mutuellement: un exemple de mixage ! La réalisation est elle aussi exempte de tout reproche: chaque musicien est bien mis en évidence et tout ceci s'avère extrêmement bien filmé. Tout l'aspect technique est donc un régal pour nos sens.

Quant à la performance, ce n'est que du bonheur ! Les titres les plus récents sont excellement interprétés: "The King for 1.000 Years" qui n'est pourtant pas une mince affaire du haut de ses 14 minutes, "Hell was Made in Heaven" ou encore "The Invisible Man", de même que ces vieilles pièces de choix, loin du navet, et que les musiciens ont un plaisir évident à déterrer comme "Keeper of the Seven Keys", "A Tale that Wasn't Right" ou encore "I Want Out", classiques parmi les classiques, qu'on aurait pensé ne plus jamais revoir à l'occasion d'un concert de Helloween. La réaction des fans témoigne d'ailleurs de l'aspect inespéré de l'événement.

Les musiciens semblent très complices et aiment amuser la galerie tout en sachant rester professionnels, mais la plus grosse surprise de ce concert est sûrement Andi Deris. Vous avez toujours pensé qu'il était un piètre chanteur qui sera à jamais incapable de reprendre les titres des deux premiers Keeper, chantés à l'origine par le technicien Michael Kiske ? Vous en serez pour vos frais car c'est un euphémisme de dire que le bonhomme n'a jamais aussi bien chanté. Certes, Andi n'aura jamais la classe vocale de son prédécesseur, mais il est sans conteste celui qui insuffle le plus de magie aux anciens titres: "Eagle Fly Free", "Keeper of the Seven Keys" ou "Dr. Stein" n'ont jamais aussi bien sonné qu'à travers son timbre immédiatement identifiable et à mon sens indissociable du son Helloween. Le chanteur se paie même le luxe d'apporter une dimension dramatique bienvenue à l'occasion du poignant "A Tale That Wasn't Right".

Bref, nous avons droit à un magnifique concentré d'émotions communicatives qui s'étalent sur plus de 1h50, sans compter la possibilité qui vous est offerte par moments de visionner d'autres performances tout aussi mémorables, à Tokyo au Japon ou à Sofia en Inde.

Le deuxième DVD est plus inégal, comme c'est assez souvent le cas dans ce genre de box: les coulisses de la tournée mondiale et les interviews en constituent le plus gros morceau (plus de 1h30 de documents) mais ne nous apprennent finalement pas grand chose à travers ce qui constitue plus une succession de boutades que de réelles archives. Reste que les personnalités se dévoilent et que l'ensemble est malgré tout plaisant à regarder même si aucun sous-titre Français n'est disponible.

Les deux titres live proposés en bonus sont déjà nettement plus intéressants puisqu'il ne s'agit ni plus ni moins que de l'excellent "Occasion Avenue" et du mythique "Halloween", où l'on a encore l'occasion d'admirer un Andi Deris en pleine possession de ses moyens. Enfin, les deux vidéoclips extraits du dernier album en date ("Mrs God" et "Light the Universe") constituent un bonus non négligeable puisqu'ils sont plutôt réussis.

Au final, un objet incontournable qui redonne foi en ce groupe injustement exposé au jets de tomates les plus vivaces, et ne trahit aucun doute me concernant: au prochain rassemblement de citrouilles, soyez certains que moi et mes potes irons !

Site officiel

Publié dans DVD musicaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helldo 26/02/2008 14:58

Rhâââââ LovelyyyyyyyyyyyyyyWhat's else?

Misanthrope 04/04/2007 12:16

J'ai acheté ce coffret les yeux fermés car je suis un fan d'Helloween et vu la playlist ça ne pouvait que me plaire! Ce live est que du bonheur , je le classerai a coté de celui de Blind Guardian qui sont pour moi les meilleurs DVD vu playlistement parlant. Que du bonheur, un bon son, image superbe, rien a dire!

iuZKov 03/04/2007 02:07

Hello ! Content de te revoir en service :) .
Pour ma part je trouve les Live Space moins lents qu'au début. Et petit à petit j'apprend à me servir de la personnalisation ^^ .
J'ai du retard à rattraper dans tes chroniques maintenant ;) . Bonne chance pour la suite et à bientôt !
iuZKov (et désolé d'avoir posté un peu en vrac...)

Wildchild 30/03/2007 16:44

Sofia en Inde?