Le bon, la brute, le truand

Publié le par A.M.E

VOLBEAT - Guitar Gangsters & Cadillac Blood: Dans la famille "groupes surestimés", je demande Volbeat ! Qualifié de "génial", "novateur" et autres superlatifs complètement inappropriés en regard de la qualité médiocre de leurs deux premiers albums d'alors (le vocaliste chante comme Elvis, ça a suffi pour enflammer tout le monde, oui je sais, c'est incroyable), je n'attendais évidemment rien de ce troisième album jusqu'à ce que j'en découvre la pochette, qui m'a suffisamment titillé pour que, faible comme je suis, je me laisse tenter par l'écoute de cet album.
Sûrement conscient que l'illusion de "l'originalité" de sa musique se dissiperait aussi vite que les vêtements de Clara Morgane avant une prise si les compos ne suivaient pas, Michael Poulsen, le chanteur-guitariste du combo, a décidé d'inclure dans sa recette un élément qui fait toute la différence: le songwriting ! Et là, tous les artifices du genre "Elvis metal" sur lesquels on se raccrochait pour trouver un intérêt au groupe s'envolent pour ne laisser place qu'à l'album dans toute sa nudité, à savoir un putain de bon disque, ni plus, ni moins !
♥♥♥♥

DARKANE - Demonic Art: Quand Andreas Sydow a annoncé qu'il quittait le groupe en 2007, plein de gens se sont inquiétés quant à la qualité des albums à venir. Comme si le chanteur faisait le groupe. Sûrement les mêmes personnes qui ont encensé le premier Volbeat, mais passons.
Il vaut quoi alors, ce Darkane new look ? Ben la même chose que l'ancien pardi: il tabasse. Au programme: pas un moment de répit et des riffs de tueurs qui vous charcutent la tronche en long et en large. Quant à l'aboyeur de service, c'est le clône vocal du précédent.
Toutefois, comme d'hab' chez Darkane, des titres moins dignes viennent se glisser entre deux folies furieuses, pas assez pour que le soufflé retombe mais suffisamment pour que l'ensemble se montre un poil bancal après digestion.
♥♥♥♥♥


PLACE VENDOME - Streets of Fire: Ce qui est tout de même fabuleux avec Michael Kiske, c'est cet acharnement inextinguible à descendre le genre qui l'a fait connaître tout en continuant d'y multiplier les apparitions (voire, de façon détournée, les projets, remember ceci ?).
Voici donc le deuxième album de Place Vendome, où le chanteur, presque dédaigneux, se contente juste de poser ses vocaux, ni plus ni moins.
Mais rangez ces croix renversées que vous tendez vers le traître (vous êtes ridicules en plus), le bonhomme s'en sort comme toujours brillamment vocalement, et sa voix épouse parfaitement les colorations FMisantes de ce projet plus rock que hard (le son des grattes pouvant faire illusion), aux compos sucrées mais surtout soignées. Un disque pas incontournable, mais fort sympathique et au souffle certain.
♥♥♥♥♥

Publié dans Disques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dave 07/02/2010 14:53


Sympa la présentation du blog !!


tof' 21/09/2009 04:33

pas demain la veille que j aurais un compte sur cette chose et la miss aussi dc on va rester au bonne vielle methode le tel ou msn :x

Lapinou 20/09/2009 23:47

Erf, je la refais...Tiens ben mon 'Tof, tu tombes bien, hier, j'ai voulu vous ajouter sur Facebook, 'Milie et toi, mais vous n'avez pas de compte, apparemment...Faudrait vous en créer un, je suis souvent dessus ;p

Lapinou 20/09/2009 23:45

Tiens ben mon 'Tof, tu tombes bien, hier, j'ai voulu vous ajouter sur Facebook, 'Milie et toi, mais vous n'avez pas de compte, apparemment...Faudrait vous en créer un, je suis souvent dessus ;p

tof' 20/09/2009 16:59

un pti coucou en passant vu que lon a plus de tes nouvelles